AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Sam 20 Mar - 0:39:18

    I ▬ VOS PAPIERS, S'IL VOUS PLAÎT


    NOM :: Henley. Un nom que j'ai hérité de mon père, qui lui-même, l'a hérité de mon grand-père...
    PRENOMS :: Lily-Rose Emma. Lily-Rose est mon premier prénom, Emma mon second. Mais la plupart des gens m'appellent Lily.
    DATE DE NAISSANCE & AGE :: Je suis née un jour de Juin 1996, le 7, pour être exacte. J'ai donc 17 ans.
    ANNEE D'ETUDE :: Cela fait 7 ans que je suis à Poudlard. J'ai entamé ma dernière année en Septembre.
    LIEU DE NAISSANCE :: Un petit hôpital moldu, tout prêt de mon village.
    LIEU DE RESIDENCE :: J'ai toujours vécu dans une maison modeste, dans un petit village d'Ecosse.
    ASCENDANCE :: Je suis une Née-Moldue. Je dois dire que j'aurais peut-être préférée avoir un pied dans le monde magique dés ma naissance, ça m'aurait sûrement évité bien des problèmes. Mais je suis née ainsi, et je ne vais pas me lamenter sur mon sort, ça ne changera rien.

    Spoiler:
     


Dernière édition par Lily-Rose Henley le Jeu 28 Oct - 2:35:04, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Sam 20 Mar - 0:39:35

    II ▬ T'ES MIGNON MAIS J'AI PAS L'IMPRESSION DE TE CONNAÎTRE...


    .On est de son enfance
    comme on est d'un pays.

    __CHAPITRE UN

    Eileen O'Connor et moi ne nous aimions pas, ce n'était pas nouveau, et il n'était pas rare que des disputes éclatent, dans la cour de la maternelle. Si moi, j'étais une petite brunette aux yeux pétillants de malice avec un tempérament joyeux et volontaire - c'était ce que disait Maman. Elle, blondinette de seulement quatre ans, était déjà une vraie peste qui n'hésitait pas à embêter ses camarades. Deux caractères complètement opposés, en somme...

    Ce jour-là, alors que cela faisait déjà un mois que j'étais entrée en seconde section, une dispute particulièrement violente eut lieu. O'Connor s'en était pris à Timothy, mon petit frère. Grosse erreur. Je n'appréciais pas, mais alors pas du tout, que la Peste - comme je l'appelais - s'approche de mon petit frère, d'un an plus jeune que moi.

    J'étais l'aînée d'une famille de 4 enfants. Timothy me suivait de prêt, puis il y avait Lucas, de deux ans plus jeune que moi et Gabriel, le petit dernier, qui, à l'époque, n'était encore qu'un nourrisson. Et moi, avec mon sens des responsabilités, j'avais toujours été extrêmement protectrice envers mes frères, même à 4 ans. Ainsi, qu'Eileen puisse embêter Timothy était absolument inadmissible.

    Je m'en suis souvent voulu, par la suite, d'être intervenue. Ce jour-là, je découvris quelque chose de nouveau dans ma vie. Alors que la Peste s'apprêtait à pousser mon petit frère, je me suis interposée, et j'ai posé mes mains sur la poitrine de la blonde. Eileen O'Connor s'envola, pour atterrir durement contre le mur de la cour. Plus de peur que de mal, elle n'eut rien de cassé, et après quelques pleurs, elle repartit jouer - ou plutôt embêter - avec ses camarades. Mais cet évènement resta dans les mémoires des élèves, et plus un jour ne passa sans que je ne sois le sujet de moquerie de mes amis. Les maîtres et maîtresses, et notamment la directrice, prirent alors une décision déchirante.

    ▬ Je suis vraiment désolée, Mrs Henley.
    ▬ Ne vous inquiétez pas. Je comprends.

    Moi, je ne comprenais pas. Toutes mes copines étaient parties depuis longtemps, et normalement, ma mère, Timothy et moi, nous devrions être rentrés à la maison depuis plus d'une demi-heure. Au lieu de ça, mon frère et moi jouions dans la cour de la maternelle, tandis que ma mère s'entretenait avec la directrice. Pourquoi ? Je n'en avais aucune idée. Mais quand je la vis enfin sortir, le visage grave, je n'ai pas posé de question. Parce que je comprenais, je ne savais comment, que rien ne serait plus jamais comme avant.

    ________

    Effectivement, après cet incident, rien ne fut plus jamais pareil. Je me souviens très bien de cette journée. Heureusement qu'Eileen n'a pas été gravement blessé, sinon, je crois qu'en comprenant ce que j'avais fait, je m'en serais voulue, et j'en aurais voulu à la magie, bien qu'à l'époque je ne savais pas que c'était de la magie...

    Eileen n'eut rien, mais moi... Ma mère me retira de l'école de son plein gré, du moins, c'est ce qu'elle me fit croire. J'ai compris plus tard que la directrice avait fait pression sur ma mère. Je pense que c'était mieux ainsi, parce que je ne sais pas ce que je serais devenue si j'avais dû supporter les moqueries de mes camarades jusqu'à mes onze ans.

    Dés mes 4 ans, donc, mes parents m'apprirent eux-même ce que les autres apprenaient à l'école. Ce n'était pas dure pour mon père, qui était lui-même un Professeur de Collège. Mes parents songèrent à laisser Timothy à la maternelle, mais ce fut hors de question quand ses pouvoirs se manifestèrent.

    Mon enfance se déroula tranquillement. J'aurais pu me sentir seule, pendant la journée, puisque tous les enfants du village, y compris Lucas et Gabriel, se rendaient à l'école, mais Timothy me tenait compagnie. Nous n'avions qu'un an de différence, et nous étions très proches.

    Oui, mon enfance se déroula tranquillement. Jusqu'à ce fameux jour...

    ________

    ▬ Lily, une lettre pour toi !
    ▬ Une lettre ? J'arrive, Lucas !

    Finissant rapidement de m'habiller, je descendis ensuite à la salle à manger, pour déjeuner avec mes frères et mon père - ma mère était déjà aux fourneaux, étant donné que nous avions des invités pour midi. J'étais surprise. Une lettre, moi ? Qui pouvait donc m'écrire ? J'avais 11 ans, et je n'étais allé à l'école qu'une année. De plus mes vacances se passaient au village, les revenus de mes parents n'étant pas assez importants pour qu'on se permette de voyager. Je ne connaissais donc que très peu de monde...

    ▬ Alors, Lucas ! C'est quoi, cette lettre ?
    ▬ Je sais pas, mais elle est bizarre. Elle est écrite en verte...

    M'approchant de mon petit frère de 9 ans, je lui pris la lettre des mains. Effectivement, elle était bizarre. Plus que l'encre verte, c'était l'adresse, qui dissonait. Lily-Rose Emma Henley, La grand Chambre au 1er Etage, 15, Rue des Coquelicots, Village de Bredfield. Hum. Plus que mon deuxième prénom - très peu de monde le connaissait - c'était La Chambre au 1er Etage qui était étrange. Qui cela pouvait-il être ... ? Hésitant à peine, je décachetais l'enveloppe. Je poussais une exclamation de surprise.

    ▬ C'est quoi, Lilou ?
    ▬ Si je te le dis, tu ne me croiras pas, Tim...
    ▬ Allez, lis-la-nous !
    ▬ Ton frère à raison, Lily, tu ne vas pas nous faire languir plus longtemps !

    Souriant à mon plus jeune frère et à mon père, qui venait d'exprimer mon impatience, je commençais la lecture, la voix tremblante.

    Chère Miss Henley,
    Nous avons le plaisir de vous informez que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité. La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendons vos hiboux le 31 juillet au plus tard. Veuillez croire, chère Miss Henley, en l'expression de nos sentiments distingués.
    La Directrice-Adjointe.

    ▬ De... De quoi ?
    ▬ C'est ce que dit la lettre.
    ▬ Mais... Qu'est-ce que ça veut dire, Papa ?
    ▬ Je n'ai pas tout compris, mais il semblerait que notre Lilou ne soit pas une simple mortelle...

    Avant d'avoir eu le temps de me demander s'il était sérieux, un sourire moqueur se dessina sur les lèvres de mon père. Je m'approchais alors de lui pour l'embrasser sur la joue, puis, je rétorquais, amusée.

    ▬ Faites attention à ce que vous dites, Monsieur le simple mortel. Je pourrais vous transformer en crapaud, puisque apparemment, je suis inscrite dans une école de sorcellerie...
    ▬ C'est une blague, pas vrai, Papa ?

    Avant que mon père n'ai pu répondre à Lucas, la sonnerie retentit.

    ▬ Quelqu'un peut aller ouvrir ? Je suis en pleine cuisine !
    ▬ J'y vais, Man !

    M'éloignant de mon père, je me précipitais à la porte d'entrée. Ce n'était pas possible que ce soit nos invités, ils devaient arriver vers midi, et il n'était que 10 heures du matin. Qui cela pouvait-il donc être ? J'ouvris la porte... Et je poussais une nouvelle exclamation étonnée...

    Une femme se trouvait là... Une femme étrange, portant une longue robe. Pas du tout à la mode, la robe. On aurait dit une tenue d'avocat, que l'on voit dans les films, sauf qu'elle n'était pas noire, mais bleue... J'allais prendre la parole pour lui demander ce qu'elle faisait là, et pour lui dire qu'elle s'était sûrement trompée de porte, mais elle me devança.

    ▬ Bonjour. Je suis Calypso Hopkins, directrice-adjointe du Collège Poudlard. Vous devez être Miss Henley, n'est-ce pas ?


    Pleurer son père,
    c'est pleurer son enfance.

    __CHAPITRE DEUX

    ▬ Dégage de là, Sang-de-Bourbe !

    Je me retournai, et je fixais le jeune homme qui venait de m'invectiver. Mes yeux bleus se fixèrent dans les siens, alors que la haine m'envahissait. O'Donnel. Nathanaël O'Donnel. Par Merlin, ce que je pouvais haïr ce garçon ! Dés leur première année, il m'avait pris pour cible. Peut-être parce que, contrairement à beaucoup de jeunes Poufsouffle, je ne me laissais pas faire... Nous étions entrés en seconde année depuis déjà quelques mois, les vacances de Noël se rapprochaient à grand pas, et ce cher O'Donnel se montrait plus méprisant que jamais.

    ▬ Fous-moi la paix, O'Donnel...
    ▬ Et pourquoi je ferais ça, Henley ? C'est toi, qui doit virer de là.
    ▬ Tu peux m'expliquer pourquoi ?
    ▬ Parce que tu me dois le respect, à moi, qui ne fait pas honte au statut de sorcier !

    Les larmes me montèrent aux yeux. Je n'étais pas susceptibles, je n'étais pas non plus très sensible, et il était rare que je pleure... Sauf pour ça. Parce que je ne supportais pas que nous, les Nés-Moldus, nous ne soyons pas reconnus comme des sorciers à part entière par ces idiots de Sang-Pur comme O'Donnel. Et ce dernier l'avait compris. Ainsi, il n'était pas rare qu'il me lance une pique sur ce sujet qu'il savait sensible. Je m'approchais de lui, prête à le frapper. L'un de ses gros balourds sans cervelle lui servant d'ami fit de même, prêt à le défendre... Je me calmais immédiatement. Je m'étais jurée de ne pas le frapper. Parce que ça montrerait que ses remarques acerbes me touchaient, et ça, je ne le voulais pas...

    ▬ Quoi que tu dises, O'Donnel, je suis une sorcière. Je suis une sorcière, que tu le veuilles ou non, et moi, au moins, je suis une sorcière avec des amis, une sorcière avec un coeur. Ce n'est pas ton cas. Je ne sais pas ce qui t'as rendu comme ça et je m'en fiche. Tu es un être exécrable, et parce que tu es un sang-pur, parce que tu es riche et que ton père a des relations, tu te permets de mépriser tes pairs. Mais un jour, O'Donnel, tu verras, un jour ça changera...

    Je tournais les talons pour rejoindre la grande salle, n'accordant plus un regard aux trois Serpentards. Ca se finissait rarement ainsi. La plupart du temps, la sonnerie des cours retentissait, un professeur intervenait, ou des amis à moi arrivait. Il me laissait alors, mais je lisais dans ses yeux que notre discussion n'étaient pas finie. Là j'étais partie, sans qu'il ne me retienne, et j'étais sûr d'avoir touché un point sensible. Au fond de lui, il le savait. Sa gloire n'était pas éternelle... M'installant à la table des Poufsouffles, mes pensées dérivèrent vers mes deux plus jeunes frères, Lucas et Gabriel, des moldus. Je savais qu'ils m'enviaient et qu'ils enviaient Timothy, mon frère, qui était entré en première année en Septembre. Néanmoins, j'espérais qu'en grandissant nos rapports ne se détérioreraient pas à cause de ça. Je les aimais beaucoup, et m'éloigner d'eux pendant l'année était un déchirement, alors les perdre à cause d'une stupide jalousie serait affreux...

    Je n'eus pas le temps de ressasser plus longtemps mes sombres pensées que le courrier arriva. Une nuée d'oiseaux, hiboux ou chouettes de toutes races, de toutes sortes, traversa la grande salle. L'une, que je reconnaîtrais entre mille, vint se poser devant moi. Blanche comme la neige, Glacial était ma chouette. C'était l'un de mes achats de l'été avant ma première année... Elle était devenue une amie, et je ne m'en séparais jamais. Attrapant la lettre qu'elle tenait dans sa patte, je la décachetai et me mit à la lire...

    Lily-Rose. Avant de commencer, je vais t'avouer que je n'ai pas envoyé de lettre à Timothy. Je compte sur toi pour lui dire, je pense que ça sera mieux ainsi. Maintenant, écoute. Il va te falloir être forte, Lily. Très forte. Ca sera dur, autant pour toi, que pour tes frères. Ta mère est effondrée, c'est pour ça que c'est moi qui t'écris. J'ai obtenu une permission spéciale pour que Tim et toi, vous rentriez quelques jours à la maison. J'aurais aimé venir te l'annoncer moi-même, mais comme tu le sais, je suis une moldue et je ne peux entrer à Poudlard. Je suis désolée, Lily-Rose... Ton père est parti tôt, ce matin. Il avait une réunion au collège. Et... Il y a eu un accident, Lily. Il est mort... Je... Je... J'espère juste que ça ira pour toi. Je viens vous chercher ce soir. Ta Tante Maryne.

    Je ne compris pas immédiatement. Mes yeux, pleins de larmes, fixaient le parchemin. Mes mains tremblaient, mais je ne réagissais pas. Je ne comprenais pas. Le temps s'était arrêté. Je fixais la feuille, relisant avec difficulté les quelques lignes que ma tante avait gribouillées sur la feuille de papier. Puis tout devint clair. Et j'aurais préféré ne jamais comprendre... J'hurlais.

    ▬ NON !! Non, c'est pas possible ! Papa ! Non... Non...
    ▬ Alors, Henley, on pleure ? Je suis trop méchant avec toi ?

    Mon coeur rata un battement. O'Donnel. Encore lui. O'Donnel. Je m'étais jurée de ne pas le frapper, mais à cet instant, je n'étais pas vraiment moi-même. Les larmes coulaient sur mes joues, et les élèves me fixaient, stupéfaits. Je crois qu'à ce moment-là, je me suis levée, je me suis approchée du Serpentard, et je lui ai foutu une baffe. Puis je suis tombée à genoux, et j'ai pleuré... Longtemps... Trop longtemps...


    Toute âme innocente
    change passée l'enfance.

    __CHAPITRE TROIS

    Les mois, puis les années sont passées. Mon père est parti trop tôt, mais je n'ai pas eu le temps de le pleurer. Tout s'est déroulé trop vite. Ma mère a sombré dans l'alcool, et si ma tante était là, elle avait elle aussi des enfants, et elle ne pouvait héberger mes frères pendant que j'étais à Poudlard. Ainsi, j'ai pris la tête de la famille. En plus de l'école, ou j'ai dû travailler dure pour prouver ma valeur malgré mon sang moldu, je devais gérer une maison de trois garçons. Avec l'héritage que ma mère touchait de mon père, on a pu de payer une sorte de nourrisse qui loge chez nous pendant l'année, pour s'occuper de Lucas et Gabriel, pendant que Timothy et moi sommes à Poudlard. Chaque vacances, nous rentrons chez nous, pour voir nos deux plus jeunes frères. Et, en plus de ces responsabilités qui pèsent sur mes épaules, je n'ai pas pu pleurer mon père...

    J'ai grandi, j'ai changé. J'ai quitté l'enfance trop vite. J'ai mûri, j'ai gagné en responsabilité. Ca a été dur, mais j'ai tenu. Tim dit que c'est grâce à moi qu'ils peuvent, lui, Lucas et Gabriel, vivre comme n'importe quels enfants. En grande modeste, je proteste, mais je sais qu'au fond, ils ont raison. Et même si j'aurais aimé grandir moins vite, moins brutalement, je suis contente qu'ils soient heureux. De petite fille, je suis passée à jeune femme. Mes cheveux bruns, déjà longs, ont encore plus poussé, mes yeux couleurs azur étincellent au soleil, et je me permets de souligner mes yeux avec un trait de crayon noir. Je suis joli, on me le dit souvent, mais je ne m'en sers pas pour attirer les garçons dans mes bras. Je laisse ça aux bombes de Poudlard...

    Etrangement, il n'y a pas que moi, qui ai changé. O'Donnel aussi. Il faut dire qu'avec son accident... Il est devenu aveugle, alors que l'on s'affrontait pendant un match de Quidditch. Ainsi, j'avais raison... Sa gloire n'était plus. Ses anciens amis s'étaient retournés contre lui. Ils profitaient de sa faiblesse, ces cons. Et, sans le vouloir vraiment, je ne pouvais m'empêcher de l'aider. Parce que je voulais croire que je pouvais faire de lui quelqu'un de bien. Mes amis, tout comme Tim, me disaient que j'étais idiote, que ce type m'avait pris pour cible pendant des années, et que maintenant, je devais lui rendre la pareille. Mais voilà, moi, je n'étais pas O'Donnel. Alors je l'aidais, du mieux que je pouvais. Je ne le haïssais plus, je ne l'appréciais pas non plus... Mais une petite voix me soufflait que ça ne saurait tarder...

    Justement, quand on parle du loup... Une scène devenue habituelle se déroula devant mes yeux. Un Serpentard, un de ces anciens gorilles qui traînait avec O'Donnel, bouscula violemment ce dernier qui fut projeté à terre. Le gorille laissa échapper un éclat de rire moqueur, avant de continuer son chemin. Je m'approchais de Nathanaël, ramassant ses lunettes, ainsi que ses quelques feuilles de parchemins tombés au sol.

    ▬ C'est bien ça que tu cherches, O'Donnel ?
    ▬ Tiens ! Henley ! Qu'est-ce que tu fou...
    ▬ Ne joue pas au grand méchant loup avec moi, O'Donnel. Tu as changé, je le sais.

    Il laissa échapper un grognement exaspéré avant d'hocher la tête.

    ▬ Merci, Henley.
    ▬ J'ai un prénom, tu sais.
    ▬ Merci, Lily-Rose.
    ▬ Mais de rien, Nathanaël.

    Je me relevais, l'aidant, en même temps. Je partis ensuite dans la direction opposée, avant de m'arrêter, hésitante.

    ▬ Tu vas dans la Grande Salle ?
    ▬ Oui.

    Je revins vers lui, et le prit par le bras. Il marqua un temps d'arrêt, avant de se laisser guider. Un doux sourire se dessina sur mes lèvres.

    ▬ Tu as vraiment changé.
    ▬ Toi aussi.
    ▬ Je sais.


Dernière édition par Lily-Rose Henley le Dim 21 Mar - 7:16:50, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Sam 20 Mar - 0:58:02

    Bienvenue ma Lily-Rose (:
    Et bonne chance q
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Sam 20 Mar - 0:58:57

    Je ne suis pas ta Lily-Rose, O'Donnel ! 8

    Et merci 12


Dernière édition par Lily-Rose Henley le Dim 21 Mar - 9:04:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Dim 21 Mar - 0:30:23

    J'adore pour l'instant (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Dim 21 Mar - 1:40:23

    Mercii 14

    Au faites, je t'ai piqué tes couleurs, pour les paroles de Nath et de Lily, hein... 18


Dernière édition par Lily-Rose Henley le Dim 21 Mar - 9:04:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

– parchemins : 848
– copyright : abygaël ; pockecharm ; nxg
– études : Poudlard
– année : 5ème (a redoublé)


PENSINE
– âge RPG: 17 ans
– ascendance: sang-mêlé
– inventaire:

MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Dim 21 Mar - 3:59:32

    BIENVENUE g
    c'est dommage que e.ROBERTS ne soit pas plus présente dans le cinéma =(

_________________________
    I AM CALLING YOU , CAN'T YOU HEAR ME ? Hot dry wind blows right through me Baby's crying and I can't sleep But we both know a change is coming It's coming closer Sweet release Desert road from Vegas to nowhere Someplace better than where you've been
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Dim 21 Mar - 6:35:01

    Merci g

    Ouii, carrément, parce qu'elle est franchement géniale !! a


Dernière édition par Lily-Rose Henley le Dim 21 Mar - 9:04:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Dim 21 Mar - 7:15:14

    Elle aura peut-être plus de rôles dorénavant grâce à Valentine's day. (:
    Ton histoire est superbe, c'est exactement comme ça que j'imaginais Lily.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Dim 21 Mar - 7:18:04

    Ouii, ça serait cool ^^

    Bon, puisque ça va à Nath, je pense avoir fini :D J'ai un peu bâclé la fin, mais je voulais finir rapidement xD Et j'ai corrigé mes fautes de frappes, etc... du mieux que j'ai pû ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Lun 22 Mar - 6:53:28

    c'est bon ! validée, très belle fiche. (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Lun 22 Mar - 6:54:04

    Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100% Lun 22 Mar - 6:54:42

    bon jeu ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100%

Revenir en haut Aller en bas

Lily-Rose Henley • Une vie en quelques mots • 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
waddiwasi. :: HAVE FUUUN =) :: corbeille; :: version one :: anciennes présentations. :: poufsouffle-
Sauter vers: