AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 6:39:57



JULES MAXYM CAMPBELL
— à la base Juliet mais elle a décidé que ce serait "Jules" et tout le monde l'appelle "Jules" donc n'allez pas lui titiller le cervelet et appelez là "Jules" — dix-sept y.o — 26 juin 96 — septième année à Poudlard — née à dublin, Irlande — vit à londres, Angleterre. — half blood



Spoiler:
 


Dernière édition par Jules M. Campbell le Sam 24 Avr - 6:53:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 6:40:07


On n'appartient qu'à soi-même et c'est à soi-même qu'on doit la fidélité la plus importante.
Robert Blondin


alors ce qu’il faut savoir c’est que jules est quelqu’un de très lunatique, ses humeurs changent énormément et non pas seulement à cause de cette calamité mensuel chez les filles mais elle est née comme ca, étrange mais pas jules, haha l’humour, bref je m’égare. donc jules est une personne qui peu se faire adorable, gentille, serviable comme le contraire. mais généralement elle se trouve être quelqu’un d’assez - voire complètement - flemmard, souriante, sept jours sur sept vingt quatre heure sur vingt quatre… ou presque et pacifiste, selon elle la violence ne sert à rien donc c’est pour cela que les problèmes se règlent la plus part du temps sans baguette magique, sans violence mais lorsqu’il faut elle n’hésitera pas une seconde à mettre en pièce les abrutis qui lui auront cherché des problèmes. les amis de ju' se comptent sur les doigts d’une main, c’est amis là comptent énormément pour elle d’ailleurs, c’est avec eux qu’elle fait la fête - se drogue, fume, bois aussi - qu’elle rigole, qu’elle sort enfin les amis c’est la vie ! et plus particulièrement la sienne. la demoiselle fera tout pour eux si c’est pour les aider, de plus ce n’est pas le genre de fille qui se moquera de vous pour un pantalon trop court ou quelqu’un qui se casse la gueule dans l’escalier - quoique ca la fera bien rire tout de même - jules est le genre plutôt modeste et pas discrète ! déjà vu comment elle s’habille mais en plus comment elle passe son temps à éclater de rire que se soit dans les couloirs, en cours (d’histoire de la magie ou d’astronomie) ou dans la grande salle mais bon il faut savoir qu’elle ne fait pas ca pour attirer l’attention, loin de la, c’est plutôt car c’est sa façon d’être ce qui, au passage, lui vaut quelques moqueries de la part de certains élèves mais elle s’en fou comme de l’an quarante. la demoiselle est très sociable - dans ses bons jours - elle ira très facilement vers les gens sans trop de retenue et à parfois tendance à ne voir que les bons côté chez certains, ce qui lui joue parfois des tours mais elle est loin d’être naïve et manipulable… attention elle à plus d’un tour dans son sac les amis… elle est parfois têtue lorsqu’elle à quelque chose dans la tête c’est quasiment impossible de le lui faire oublier ce qui à tendance à agacer son entourage, elle fonce et généralement se prend un mur mais bon hein. maxym a aussi une grande gueule qu’elle ne peut s’empêcher de fermer même quand ca ne la regarde strictement pas, on peut dire donc qu’elle ne se laisse pas marcher sur les pieds même si elle prône la non-violence mais bon parfois certains et certaines ne comprennent que se langage donc il quand il faut cogner elle cognera. - mais bon, en gros si elle la fermait plus souvent elle aurait nettement moins d'ennuis mais bon on ne se refait pas - jules est assez délurée, voire même, totalement, elle se livre à différentes expériences de la vie et elle adore ca, elle adore tester les nouvelles choses tout et n‘importe quoi, sentir l’adrénaline monter, jouer avec le feu en quelque sorte. c’est aussi une fêtarde dans l’âme et ne rate jamais une occasion de s’amuser. mais parfois hystérique et orgueilleuse avouons le cependant on l'aime quand même. par ailleurs, la jeune sorcière est intelligente, maligne et courageuse elle sait se sortir des situations les plus inextricables dans lesquelles elle se sera fourrée avec un sang-froid et un calme sans égal, en effet, elle n’est pas du genre à céder à la panique, ou du moins, elle ne le montrera pas. Elle sait se montrer responsable et mature lorsque la situation l’exige mais sinon nous avons droit la plupart du temps à une fille drôle, maladroite. mine de rien jules aime s’instruire surtout lorsqu’il s’agit d’apprendre de nouveaux sortilèges, de nouvelles méthodes pour se défendre etc… c’est donc pour cela que la plupart du temps vous la trouverez fourrée sous une tonne de livre à la bibliothèque, dans les serres botaniques ou tout simplement à la lisière de la forêt interdite lorsqu’elle n’est pas dans un coin du parc à fumer ou d‘autres activités que nous ne citerons pas… Elle se considère aussi comme quelqu’un d’indépendant, à vrai dire elle a un fort caractère, et ne supporte pas qu’on lui donne des ordres, qu’on lui impose des limites -pour elle les limites elle se les fixe elle-même quand elle ne cherche pas à les dépasser. pour tout vous dire le mot "règle" elle ne connait pas. Mais au fond se cache une demoiselle plutôt sensible. De plus, la demoiselle à beau avoir dix-sept elle reste néanmoins gamine et chieuse dans l’âme: profitons de la vie tant qu’on le peut encore.

jules est dans l’ensemble une belle jeune femme, ni trop grande, ni trop petite, on dira dans la moyenne. ses yeux couleur bleu/gris illuminent à merveille son petit visage encadré par de long cheveux châtain toujours en bataille, comme jamais coiffé, qui lui tombent un peu plus bas que les épaules. sa peau est pâle, de toute façon ju’ s’en fou, non franchement à quoi va lui servir une peau bronzée ? hein ? et puis elle y est habituée maintenant donc bon, dix-sept ans comme un cachet d‘aspirine ca laisse quelques traces. jules peut donc facilement prendre des coups de soleil mais un beau bronzage jamais. Ju’ est une jeune femme qu’on qualifierait facilement de spécial et même bizarre autant dans le caractère que dans le physique et plus particulièrement dans le style vestimentaire. en effet, elle à un style bien à elle, et que personne n’ose recopier pour cause d’excentricité prononcée mais bon il se trouve que ca correspond à notre jeune amie, se fondre dans le moule est un vocabulaire qu’elle ne connait pas donc elle s’habille comme elle l’entend, selon ses humeurs. si on devait donner un nom à cette manière de s’habiller je dirais… du grand n’importe quoi réfléchis - ou presque - non plus sérieusement c’est un mélange entre la peace&love attitude la rock’roll et une touche de la hippy attitude. jules adore aussi la mode et les grands créateur donc ca lui arrive de s’habiller dans les normes, « normalement » mais encore faut-il avoir la même définition de « bien s’habiller » car la question est là « qu’est-ce que bien s’habiller ? » grande polémique & chacun son avis. donc elle est comme est elle et on l’apprécie comme ca.

vingt-six centimètres sept en bois de houx avec un cheveu de vélane

rire. s'amuser. passer tout temps avec les potos(=amis pour les incultes). faire la fête. boire. fumer. étudier. comprendre. la musique. la mode. dormir. manger ou plutôt se goinfrer. réfléchir. rêvasser. aller à la bibliothèque. la magie. jouer. déconner. écraser les araignées. se foutre de la gueule de certains. regarder les étoiles. blaguer. aller à Pré-Au-Lard. changer d'apparence grâce à sa capacité de métamorphomage. faire des blagues. appeler sa mère. voyager. observer. rêvasser. faire sa chieuse. dépasser les limites.




Dernière édition par Jules M. Campbell le Sam 24 Avr - 6:41:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 6:40:26


Il était une fois, their dear nightmare


26.05.1989. Edimbourg dans une camionnette à pois rose et verte.
Une jeune femme hurlait comme jamais on n’aurait entendu une femme faire tout cela pour mettre au monde son première et unique enfant. Elle était en sueur et tremblait comme si elle était atteinte de la maladie de Parkinson. Calypso, c’était son prénom, n’avait jamais eu l’occasion de souffrir ainsi mais maintenant elle connaissait la triste réalité qu’était l’accouchement. Cette femme avait renié famille, amis, tout cela pour s’enfuir avec son sorcier mari, ou plutôt, son compagnon de vie: Jay l’hippy, qui l’avait, apparemment, mise en cloque. Bref, le fait est que la gosse, oui c’était une fille, était née et qu’ils n’avaient ni argent, ni maison (à par si vous considérez la camionnette rose et verte comme tel) et donc aucun avenir. Ah ! Au fait ils appelèrent la petite juliet maxym: juliet parce que roméo et juliet puis maxym parce que ca sonnait bien. C’était si marrant cette aventure, du moins au début maintenant qu’un enfant s’y ajoutait il fallait trouver une solution… Mais « Don’t worry, be happy » disait si bien Jay sauf que ce n’était pas avec cela qu’ils allaient faire manger la gosse. C’étaient tout deux des sorciers, certes, mais tout le monde c’est bien qu’on ne peut pas faire apparaitre de la nourriture de nulle part, voler aurait été malhonnête et ce n’était pas dans les valeurs de ces deux inconscients. Et ils étaient incontestablement fauché comme les blés. Eh oui Calypso avant de t’enfuir avec lui il aurait fallu toucher ton héritage…idiote. Les jeunes de nos jours c’est fou ca ! A dix-sept ans ils se croient tout permis ! Permettez moi de vous raconter: donc elle devint majeur et diplômée donc libre de faire ce qu’elle voulait et au lieu de suivre l’avenir tout tracé par ses parents Calypso préféra la vie d’aventure et de bonheur que lui promettait Jay…maintenant les voila dans ce qu’on appelle communément: la merde ! La solution, oui il y’en avait malgré tout une, c’était d’aller retrouver ses parents, leur demander pardon et se plier à leurs exigences mais elle était beaucoup trop fière pour s’abaisser à cela… L’autre solution était de se stabiliser, trouver un emploi et vivre du mieux qu’ils pouvaient… oui certainement la bonne, difficile certes mais elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même…


Si quelqu'un m'avouais penser l'avoir cernée, je crois bien que je lui rirais au nez.


Quelques années plus tard, nous retrouvons notre petite famille confortablement installée dans une petite maison en Irlande, pas très loin de Dublin, le père travaillant désormais au ministère avec un poste qu’on pourrait qualifier d’important et sa mère pareil. A croire, qu’ils ont changé… eh non ! Détrompez vous ! C’te famille de cinglé à juste pensé qu’il était bon de changer quelque peu leur habitude mais ils restent aussi hippy que le monde magique restera caché au yeux de moldu ! Ah croyez moi quand je vous dis cinglé qui n’a jamais pensé à fêter l’anniversaire de Woodstock en faisant des grillades et allumant un feu de camp dans son jardin ? Hein ? Les Campbell tout simplement. Qui pense que les étoiles ne l’aiment plus car elle s’était reçue une pierre en pleine poire lors de sa contemplation ? Jules ! Tout simplement. C’est bon vous me croyez maintenant ? Ils ont beau avoir de super postes ils n’en restent pas moins ce qu’ils sont… des hippy ! - ou des tarés ca dépend comment on voit les choses - Bref. La petite était maintenant âgée de huit ans et suivait de manière très particulière le chemin de ses parents, suivant tout simplement leur exemple. Après tout quel est le meilleur moyen d’éducation autre que l’exemple ? En effet, aucun. Les parents laissait trainer leur clope, eh bien Jules les finissaient, les parents oubliaient de finir leur verre de vin, eh bien Jules était là pour passer derrière… non mais quelle adorable enfant ! M’enfin, et plus le temps passait et plus la gosse rêvait d’être une sorcière comme ses parents et n’attendait qu’une chose: que son premier « acte magique » fasse son apparition… Mais ce qui fit d’abord son apparition chez Jules c’est son gout pour les nouvelles expérience et sa grande gueule ! Attendez vous verrez bien pourquoi je dis ca… Dès son plus jeune âge Ju’ était devenue indépendante et en avait marre de cette école de moldu où elle était forcée d’aller jusqu’à ce qu’elle reçoive sa lettre… si jamais elle la recevait, elle n’était pas spécialement sympathique avec ses rejetons dans la mesure où ils n’étaient pas du tout sur la même longueur d’ondes… en effet, elle passait son temps à braver les interdits et eux à jouer à trappe-trappe…Constatez vous-même la différence.

« Juliet chérie ? »
« Qu’est-ce tu veux p’pa ? »
« Nous allons habiter à Londres.»
« Très drôle papa, mais là tu vois pas que j'essaye de rouler un joint.»
« Ma chérie, je suis sérieux.»
« Et maman, elle en dit quoi ? »
« Elle est d'accord.»
« Quoi ?!!! J'ai pas envie d'aller en Angleterre moi ! »
« Jusqu'à preuve du contraire t’es encore jeune et sous notre responsabilité, tu dois nous écouter. Pour une fois.»
« Putain. On part quand ? »
« Merci .Dans une heure. Fais tes bagages.»

Et voilà, jules quelques années plus tard… tout était à refaire… alors qu’elle s’était habituée à la différence de caractère entre ses camarade et elle, son manque d’application à l’école et son penchant pour les hallucinogènes && cie et ils voulaient déménager ! Bande d’hippy sans gènes ! Mais elle n’avait pas vraiment le choix. En fait, ce qui lui manquera surtout ce sera le dealer du coin, il avait été si sympa avec elle et sa depuis le début… une bonne relation s’était établie en fait… en même temps il suffisait qu’elle lui donne de la thune pour la relation amicale s’établisse sinon ce n’était même pas la peine… Dealer du coin à la con ! Bref. D’ailleurs, elle ne comprenait pas pourquoi il leur fallait partir d’Irlande pour aller, eh bien, juste à côté, ils étaient bien ici, grande maison de petit riche, bourgeois à deux balles que demander de plus ? Pendant le voyage Dublin-Londres, Jules énuméra tout les souvenirs qu’elle devait absolument garder en tête: ses amis n’allaient pas tellement lui manquer - une chose en moins - l’école moldue à rayer de la liste, enfin de compte rien de bien particulier comme souvenir… à peu être le feu de camp dans le jardin… Adieu l‘Irlande.

Les parents de Jules sont un peu, beaucoup trop, décalé -c'est d'ailleurs ce qu'elle aime chez eux- par rapport à ce qu’on pense des sorciers, eux sont le genre hippy - vous avez déjà vu sa vous chez les sorciers ? Ouais c’est que je me disais aussi - avec des attitudes et habitudes de moldues. En même temps, la mère de Jules est une sorcière de sang-mêlé et s’est mariée, le terme « enfuie » serait plus appropriée, malgré « l’interdiction » de ses parents, avec un sorcier d’origine moldu… ouais c’est un sang-de-bourbe et alors ? Tu veux que je te casse ta gueule ? Vous répondra Jules alors attention elle est un peu irritable de se côté-là surtout que son père n’en reste pas moins un excellent sorcier…bizarre certes mais excellent sorcier quand même. Ju' aime ses parents, certes c’est grâce -ou à cause ca dépend de comment on voit les choses- à eux qu’elle est sur Terre, enfin ils lui ont donné la vie quoi… même si à la base ce n’était pas vraiment prévu mais bon elle est là et c’Est-ce qui compte. Que dire d’autre sur ses gens cinglés qui sont, à ce qu’on dit, sa famille… Eh bien ils sont assez cool avec elle, ils lui donnent même une confiance limite aveugle et la gosse en a bien profité et en profite toujours et n’a pas fini d’en abuser si vous voulez mon avis. Cependant, Jules tient énormément à eux même si elle ne le montre pas.

Poudlard un endroit si bizarre qu'elle passerait même pour normale !


« Chère Miss Campbell,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous avez été admise au collège Poudlard, école de sorcellerie. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaire au bon déroulement de votre scolarité.
La rentrée étant fixée au 1er septembre nous attendons votre hibou le 31 juillet au plus tard.
Veuillez croire, Miss Campbell, en l’expression de nos sentiments distingués.
Directrice adjointe »


Voilà ! Ca y’est, la déjantée allait à Poudlard comme l’avait fait ses deux parents, ce n’était pas une cracmolle - de toute façon elle le savait - et allait étudier la magie et ca loin de ses parents ! Très loin ! Détails à ne surtout pas oublier. De toute façon Jules était débrouillarde et ca depuis longtemps donc de ce côté-là elle n’en avait pas beaucoup à sans faire. La petite famille pointa donc son nez le premier septembre à la gare de King-Cross et vit leur petite - qui n’était pas si petite que ca d’ailleurs - monter dans le train pour ne plus la revoir jusqu’au vacances d’été… Ca allait être loin - du moins pour eux - mais ils avaient de quoi s’occuper: fumer leur joints, faire la fête, boire, et travailler…éventuellement.

Dans le Poudlard Express. Cherchant un compartiment de libre.
Sa grosse valise à la main Jules s’avança doucement dans l’allée étroite tout en regardant si un compartiment était libre pour qu’elle s’y installe… Elle était seule, ouais et alors ? Ca te pose un problème à toi ? Non, bon. Lorsque soudain, devant elle une personne de taille…comment dire… bref elle était énorme pour ne pas dire grosse, mais bon elle n’a rien contre les personnes enveloppées c’est juste qu’elle se fou de leur gueule quand ils se ramassent ! Et ce qui venait de se produire. Un bruit énorme à en faire trembler le train se propagea et Ju’ ne se gêna pas une seconde pour exploser de rire, tellement, qu’elle du se tenir au mur pour ne pas s’écrouler tant elle était morte de rire, et les gens n’étaient pas là pour aider la pauvre misérable qui venait de se ramasser, enfin quand je dis les gens, je parle d’elle et du garçon en face d’elle, qui lui aussi était plié de rire… La p’tite grosse se releva, leur jeta un regard pseudo-noir et s’en alla d’un pas rapide. « Eh oh ! Fais gaffe à ne pas de reprendre les pieds dans ta serpillère ! » lança un garçon et les deux autres se remirent à rire de plus belle ! Les deux jeunes gens avaient vraiment du mal à s’arrêter et continuèrent de rire même lorsque le Poudlard Express quitta la gare et arriva dans une cambrousse paumée. « Je…je…m’ap…m’ap…pelle…ju…jules » dit la demoiselle toujours morte de rire, au jeune homme en face d’elle qui se tenait le ventre tellement il rigolait. Et voila qu’une belle amitié était née entre ces deux horribles petites personnes qui avaient préféré rigoler jusqu’à ne plus en pouvoir d’une personne était dans le besoin au lieu de l’aider… Mais bon ne dit-on pas que le malheur des uns fait le bonheur des autres ?

Château de Poudlard. Répartition des premières années.
Les premières années venaient de traverser le lac et arrivaient enfin au château où une espèce de femme bizarre avec un chapeau pointu les attendait. Jules voulut à nouveau exploser de rire en voyant son air pseudo-sérieux, limite flippant mais se retient avec une force morale inouïe chez elle. Eh oui elle avait beau avoir des parents sorciers jamais ils ne s’habillaient comme ca… jamais… Quelques minutes après, ils passèrent les immenses portes dorés de la Grande Salle et se retrouvaient devant un chapeau posé sur un tabouret qui parlait, étrange, à cet idée la petite Campbell sourit. La femme au chapeau leur expliqua qu’ils allaient être réparti tous dans une des quatre maisons…humm… ouais géniale, Ju' s’en foutait royalement de où ce truc parlant allait l’envoyer et quand elle voyait les autres première année se monter la tête pour des broutilles elle eut une nouvelle envie de rire mais ne put lorsqu’elle entendit - c’était quoi son nom déjà ? Tant pis - la sorcière au chapeau l’appeler, déposa le choixpeau sur sa tête et attendit…



Dernière édition par Jules M. Campbell le Sam 24 Avr - 6:59:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

– parchemins : 501
– copyright : (c) golden skans ; the kilians and onlysugarcoated @LJ
– études : sciences et mystères de la sorcellerie, première année


PENSINE
– âge RPG: 18 YO
– ascendance: sang mêlée
– inventaire:

MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 6:58:33

KELYS & MICAH RULE THE WORLD.


Dernière édition par Zepelin J. Clyde le Sam 24 Avr - 10:08:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 6:59:46


    KELYS LOVES MICAAAAAAAH ! a i
    faut faire renaitre micaah i


Dernière édition par Jules M. Campbell le Sam 24 Avr - 7:00:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ginger K. Morrison
    I WANT YOU BABY ♥

avatar

– parchemins : 653
– copyright : sweet.
– année : septième année.


PENSINE
– âge RPG: dix-sept ans.
– ascendance: sang-mêlé.
– inventaire:

MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 6:59:51


    Yeaaaah. Re-bienvenue =D

    J'ai aimé ta fiche g
    Mais j'hésite, Poufsouffle ou Serdaigle ?

    À toi de choisir :)

_________________________

    funny gk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 7:08:23


    Merci Joanie i g
    Hum... haan je ne sais pas... Bon aller Pouffy ! g
Revenir en haut Aller en bas
Ginger K. Morrison
    I WANT YOU BABY ♥

avatar

– parchemins : 653
– copyright : sweet.
– année : septième année.


PENSINE
– âge RPG: dix-sept ans.
– ascendance: sang-mêlé.
– inventaire:

MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 7:10:36


    Va pour Poufsouffle alors k

_________________________

    funny gk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 7:15:01


    Perfect ! Cool
    Meerci ! g
Revenir en haut Aller en bas

– parchemins : 622
– copyright : (c) mistaken.
– métier : assistante de la directrice du département de la justice magique et membre du magenmagot.


PENSINE
– âge RPG: vingt-et-un ans.
– ascendance: pur blood.
– inventaire:

MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 8:35:50

    BIENVENUEEEE.
    Mischa c'est la plus belle ! Encore plus sur ton avatar. g
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waddiwasi.exprimetoi.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED Sam 24 Avr - 8:44:41

    Haaaan i
    thaanks Eden a
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED

Revenir en haut Aller en bas

FREEDOM HANGS LIKE HEAVEN - ENDED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
waddiwasi. :: HAVE FUUUN =) :: corbeille; :: version one :: anciennes présentations. :: poufsouffle-
Sauter vers: