AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

robbyn ▬ on air, off shore, out of control !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: robbyn ▬ on air, off shore, out of control ! Dim 16 Mai - 0:01:20

    I ▬ VOS PAPIERS, S'IL VOUS PLAÎT

    Nom : Monroe
    Prénom(s) : Robbyn, Joy
    Date de naissance & âge : 16 ans
    Type d'étude : 6ème année à Poudlard
    Lieu de naissance : Je suis née à Oxford, un cinq mai, en 1994, dix minutes avant ma jumelle, Joannie.
    Lieu de résidence : Petite, ils habitaient une petite maison à Oxford, avec un jardin. Mais après l'accident, ils ont déménagé chez Jezabel, une de leur tante. Depuis, ils habitent dans un manoir, à Bristol.
    Ascendance : Moldue

    II ▬ ET TOI PETIT SORCIER, QUI ES-TU ?

    Caractère :
    Mon caractère ? Tout le monde vous dira – principalement – que j’ai un mauvais caractère et qu’il sera dur de me supporter si vous restez avec moi. Cependant, ils se trompent. Il se peut très bien que je sois très gentille avec vous. Ce n’est pas impossible. Je vous dirais même que principalement, je suis une fille très gentille mais qui a ses défauts comme ses qualités. Commençons par mes défauts. Je suis très impulsive comme fille. Quelques fois, sans réfléchir je peux bien faire ou dire des choses, et regretter par la suite. Je suis souvent mon cœur au lieu de ma raison. Ceci peut être aussi compris comme une qualité. Mais ce n’est pas tellement de laisser ses émotions se guider. Vous pouvez le regretter, et c’est ce qu’il se passe chez moi. Sinon, je suis une fille très têtue. J’aime avoir le dernier mot à une conversation, et je déteste avoir tort. Hélas, quelques fois, je sais que j’ai tort mais je ne montre rien. J’essaye d’avoir la tête haute. De plus, j’suis une fille très sensible, très fragile, et très émotionnelle. Mais tout ça, je le cache si je peux. Enfin… Ça m’arrive d’avoir des débordements et de tout faire sortir, et là c’est la crise de nerfs made in Monroe. Je déteste qu’on me voit dans mes états de faiblesse, ou encore quand je pleure. Après tout, je suis une femme. Et une femme a ses faiblesses pas vrai ? Je suis aussi très électrique. Je m’énerve facilement. C’est peut être le seul sentiment que j’arrive encore à faire sortir de moi. Le sentiment de la colère. Enfin, je peux être aussi lunatique et quelque peu jalouse et il m’arrive d’être très fataliste donc de ne fournir plus d’efforts pour me battre. Puis, j’ai toujours gardé mon coté influençable. Beaucoup de personne abuse et profite de mon coté faible pour avoir ce qu’elles veulent. Je me perds souvent dans le passé, et j’arrive jamais à me séparer de cette fameuse bague. Est ce un défaut ? Je déteste parler de moi. Je trouve cela inutile. Sinon mes qualités, j’en ai comme tout le monde. Je suis gentille, comme attentionnée. J'ai toujours été une élève appliquée et sérieuse. Avant d'être possédée par cette folie qui ne m'a jamais quittée. Je peux être une personne de confiance même si j’ai du mal à faire confiance aux autres. Je suis attachante, douce, câline, et très gourmande – bah non ce n’est pas un défaut - allant même à être curieuse pour jouer des tours aux personnes que j’aime. J’aime taquiner les gens, ah ça oui ! Après je ne sais pas quelles qualités je peux avoir… Pourtant j’ai des amis, il y en a qui m’aiment. Alors j’ai bien des cotés positifs comme mon coté fêtard … Ou cette faculté à me faire apprécier peu importe l'endroit. Les gens. Les coutumes. Je m'adapte à mon entourage comme un poisson dans l'eau. Ah oui, un petit "truc" qui me différencie des autres filles de mon âge? Je passe ma vie avec les garçons. La cause est simple: aucune prise de tête, cent pour cent connerie. Mon oxygène un peu.
    Physique :
    Hmm et bien pour commencer, on me dit souvent que je suis une fille maigre. Je sais, je suis loin d’être grosse, mais je ne suis non plus pas anorexique ! Rassurez-vous, je me sens en pleine forme et de plus, ce n’est pas de ma faute si j’ai des os de nature très fins. M’enfin bref, j’ai beau être mince, je m’aime comme je suis et ça ne changera rien. Et puis, j’ai quand même ce qu’il me faut là où il le faut. Je ne suis peut-être pas une bimbo aux seins siliconés, mais je plais tout de même. Je dois mesurer dans les… disons… 1.63 mètre. Voir un peu moins… et je suis loin d’être lourde, normal, vu mon corps ! Bon, passons à autre chose… Tiens, passons à la description de mon visage. Je dois vous avouer que j’ai plutôt été gâté, sans me vanter. Mon visage, ovale bien entendu, a des traits bien fins et lisses. De plus, j’ai de la chance de ne plus avoir de boutons ou quoi que se soit qui pourrait gâcher ma peau. Mes yeux sont verts et j’aime bien les maquillés avec un peu de crayon noir et du far à paupière également noir, sans pour autant avoir l’air d’une gothique. J’en mets juste très légèrement, histoire de bien faire ressortir mes yeux et me donner un regard qui tue. Mouahaha. (aa) Bref, je m’égare... J’ai un nez petit et fin, ainsi que de fines lèvres. Bon, il faut croire que presque tout sur moi est fin. Mais c’est ce qui me rend unique, non ? Passons à mes cheveux. Ces derniers sont longs et châtain à tendance blond en forte présence de soleil. J’aime bien varier la façon de me les coiffer, c’est pour cette raison qu’un jour ils sont bien lissés et raides, que l’autre ils sont ondulés et que d’autres, ils sont tout simplement un peu comme si je m’étais pas coiffée le matin… Ce qui peut également être le cas. Pour ce qui est de mes tenues vestimentaires, j’aime également beaucoup variés. J’adore les vêtements classes et stylés, mais il n’est pas rare que je me retrouve avec un simple sweet et une paire de pantalon jeans un peu usé. Et puis, les accessoires, ce n’est pas ce qui manque chez moi. Ce sera tout ? Je peux m’en aller ?
    Baguette magique :
    Bois de cerisier, trente centimètre, avec une plume de phénix. Remarquablement efficace pour les métamorphoses.
    Ses goûts :
    Je n'sais pas vraiment. Je n'y ai jamais vraiment pensé en fait. Je me tourne vers ce que j'aime et me détourne de ce que je déteste naturellement, sans devoir réfléchir. Mais bon, je peux peut-être faire un effort. En échange d'une chocogrenouille, le marché vous va? Très bien, j'me tais. Je vous préviens d'office: j'ai horreur des questions. Ça devrait probablement en dissuader plus d'un. Je ne supporte pas l'odeur d'un parfum - quel qu'il soit - et recherche le naturel. Le jasmin, le lilas, les fruits. Et encore, je préfère quand l'odeur est légère. Légèrement fruitée. Amère. Discrète. Tout comme je ne supporte pas les filles qui estiment nécessaire de s'étaler une quantité faramineuse de fond de teint sur le bout du nez. Merde quoi! On est pas là pour se trémousser. Bon ok, ce que j'aime. Les ballades en forêt où en bord de plage à l'aube et au crépuscule. La sensation d'une nouvelle vie qui grandie, l'impression d'être au dernier fil de son existence. J'aime les hommes. Pas comme vous le pensez. J'aime leur façon d'être simple, eux-même. A se poser les bonnes questions sans tomber dans la curiosité puérile. A savoir apprécier le véritable sens des mots: fidélité, respect, amitié. Pensez ce que vous désirez. On me considère comme un garçon manqué, ou une fille à garçons. Est-ce ma faute si j'ai le feeling avec la gente masculine? Leur compagnie me plaît. Et c'est réciproque.


    IV ▬ OH, C'EST QUI DERRIÈRE LA VITRE DE L'ÉCRAN ?

    Pseudonyme/Prénom : Coraly
    Âge : 18 ans
    Comment avez-vous trouvé le forum ? Par partenariat avec un forum. ♥
    Comment le trouvez-vous ? Il est magnifique. *o*
    Mot de passe : rictusempra
    Un commentaire pour nous ? Nothing, continuez comme ça. ♥
    Avatar : kristen goddess stewart


Dernière édition par Robbyn J. Monroe. le Ven 21 Mai - 7:30:14, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: robbyn ▬ on air, off shore, out of control ! Dim 16 Mai - 0:01:35

III ▬ T'ES CHOU, PARLE-MOI DE TON AVANT ET DE TON MAINTENANT



(c) misery angel
      J'OBSERVAI LE MONDE. IL AVAIT L'AIR NORMAL.


    ___ La vie peut prendre parfois des tournures étranges. Les gens ont des rêves, les gens ont de l'espoir. Puis tout s'évapore et la réalité vous rattrape. Cette réalité qui vous tord les tripes à en vomir, un cauchemar éveillé pour ceux qui ne sont pas nés au bon endroit au bon moment. Pour ceux qui n'ont simplement pas de chance. Pour Robbyn Joy Monroe, la vie n'a pas toujours été une partie de plaisir. Ce n'est pas un conte de fée, même si l'histoire commence également par « il était une fois ». Mais il ne faut pas vous attendre à y rencontrer des princes et des farfadets. Sauf peut-être dans vos rêves les plus fous...



    PART 1.

      je suis un handicapé de l'âme, ma vie est une grande moquerie, un petit machin sans intérêt. |henri loevenbruck|


___Oxford. Toujours. Décembre cette fois-ci. Une averse comme on en voyait peu tombait sur le ville éclairée aux lumières de noël. Période chaleureuse de l'année, synonyme de présents, de famille, d'amour et d'entraide. Noël réchauffe les cœurs et les esprits ? Eh bien pas partout semble-t-il. Les débordement d'amour à en vomir n'étaient pas une tradition chez les Monroe. À vrai dire, les jours se suivaient et se ressemblaient tous. Cris, disputes, objets brisés, coups. Le tout amplifié lorsqu'ils avaient assez d'argent à la fin du mois pour s'offrir une petite bouteille de whisky. Ou d'autres choses bien moins saines. Et puis il y avait ces jours où son père s'absentait, – pour faire son trafic ou elle ne savait qu'inventer - que Robbyn avait l'ironie d'appeler « vacances ». Car pendant qu'il partait voir ailleurs, la maison était au repos. Sa mère se morfondait dans son coin, mais au moins les hurlements cessaient. Ce qu'elle subissait la détruisait à petit feu. La jeune fille le voyait. Et pourtant, jamais l'idée d'en parler à quelqu'un ne la traversa. A quoi bon? A quoi bon briser le rêve dans lequel elle s'était perdue il y a déjà si longtemps. Papa et maman. Maman et papa. Aussi loin qu'elle s'en souvienne, les jours heureux sont rares. Sans cesse reviennent en sa mémoire les cris, les pleurs et la haine. Pourtant, elle restait enfermée chez elle. Ses petits mains collées contre son oreille. Son petit corps contre celui de sa sœur jumelle, ou de l'un de ses frères. L'ambiance de ce qui était censé être son foyer n'était pas des plus réjouissantes. Il lui arrivait d'ailleurs souvent de de rêver de pouvoir traîner dans les rues des heures durant, retardant le plus possible l'heure à laquelle elle devrait retrouver son enfer personnel. De toute façon, personne ne s'en souciait. Jusqu'à ce qu'ils la voient rentrer et qu'ils se rappellent qu'ils avaient des enfants. Trois, plus précisément. Trois marmots qui paraissaient des poids plus qu'une bénédiction. La petite fille aux cheveux châtains clairs supportaient cette ambiance sans troubler le brun de ses yeux. Et pourtant. L'incompréhension et la douleur empoignaient son petit cœur âgé de seulement cinq ans. Papa et maman ne s'aiment plus? Combien de fois avait-elle posée cette question à son aîné? A son papa qui lui souriait pour la rassurer. Ciel que ses yeux sonnaient faux. Elle avait toujours su savoir si quelqu'un lui mentait ou non. Les yeux sont la parole de l'âme. Le mensonge se sentait à plein nez. Ce miroir brisé dans les yeux de son géniteur. Comme résolu à une fin dont elle ne comprenait pas le sens. Un départ. « Je viens avec toi. » étaient les mots qu'elle prononçait à chaque fois qu'il s'approchait de trop près de la porte. Petit corps en détresse secoué de crainte. Crainte de l'absence. Mais il prit un chemin dans lequel elle ne pouvait le suivre. Du moins, pas maintenant.

    PART 2.

      You're open to the skyline, you won't want to go back home. In a garden full of angels, you will never be alone. But oh the road is long, the stones that you are walking on have gone. With the moonlight to guide you, feel the joy of being alive. The day that you stop running is the day that you arrive. And the night that you got locked in was the time to decide.
      Stop chasing shadows, Just Enjoy The Ride
      | Morcheeba |



___« Dis le ! Vas-y ! Je le sais. Tu me trompes ! »
« Beth, mon amour ! Range ça ! Les enfants sont en-haut. Et tu sais très bien que je n'aime que toi; je te n'ai jamais trompé. »
« Tu mens ! Tu m'as trompé ! »
« Baisse ton arme ! »
« Jamais ! Tu crois que j'ai peur de ça ! Je vais te tuer comme j'ai tué toutes ces autres personnes ! Tu seras la douzième. »

Les deux enfants étaient côte à côte, en haut de l'escalier. Alertées par les tons de voix et surtout par les paroles. Malgré le fait que ce genre de crise soit récurrente dans leur famille, elles avaient peur. Robbyn, avait peur. Elle était terrifiée. Terrifiée à l'idée qu'une quelque catastrophe vienne troubler son petit nid. Le coup de grâce était en suspend au-dessus de leur tête. La tension et le danger étaient palpables, même pour des enfants. Des petites filles. Qui en sont encore à réclamer leur histoire avant de s'endormir, à brosser les cheveux de leurs poupées blondes avec une vénération sans limite. A chausser leurs petits souliers du dimanche simplement pour entendre dire qu'elles étaient belles. Ce qui était vrai. Le compliment rosissait leurs gourmandes joues roses. BANG. Les souvenirs s'évanouirent aussi subitement qu'ils étaient venus. Le coup fatal venait d'être donné. La partie était finie. Sans qu'elle ne s'en rende compte, son visage ruisselait de larmes. La courbe fine de ses lèvres accueillait ce torrent salé sans desserrer leur étreinte. Une voix familière et aimée hurla les dernières paroles qu'elle devait entendre aujourd'hui: « Tu l'as tué ! Tu l'as tué ! Je te hais ! »
___Jezabel. Sa tante. Des éclats de rire venant de l'étage. Trois jeunes hommes installés sur la terrasse. Les deux jumelles firent une arrivée tonitruante. Semblables au soleil et à la lune. Un physique quasiment parfait, des caractères néanmoins différents. Ce qui ne les empêchait pas de s'aimer autant que le peuvent des frères et sœurs. A une différence près, leurs gênes étaient identiques. Elles étaient une seule et unique personne à elles deux. Et elles auraient pu le confirmer. Loin de l'une ou de l'autre, c'est le vide. Cette sensation étrange d'avoir oublié quelque chose. De ne pas être soi-même. Elles ont seize ans. L'âge des responsabilités. Le dernier palier avant l'âge adulte. Et pourtant. A les voir, personne n'oserait leur confier un bien quelconque. « Petites folles, arrêtez! » Ca? C'est Joshua, leur frère aîné de trois ans. Il étudie à Pilliwickle, tandis qu'elles sont à Poudlard. En cinquième année pour Joanie, et sixième pour Robbyn. La jolie jumelle devait avouer qu'il ne manquait pas de charme. D'accord, il était très beau. Que pouvait-elle ressentir d'autre qu'une fierté sans borne face à un tel homme? Homme qui s'était démené pour leur assurer bonheur et confort. Il s'était soucié d'elles jusqu'à la fin, aujourd'hui encore. Il avait remplacé ce rôle de père et de mère qui leur faisait pourtant cruellement défaut. Même si leur tante et leur nouvel oncle n'étaient pas en reste. Tous, ils s'adoraient. A l'époque où ils étaient tous au manoir, ils pouvaient passer des soirées et des journées entières ensemble. Sa jumelle, son aîné, et ses cousins. Elle les adore. Normal. Elle tente de faire honneur à la maison Gryffondor qui est sienne. Héritage de ses parents. Qu'importe les actions que peuvent faire les gens. Ce qui compte, n'est-il pas ce qu'ils ont au fond d'eux?


Dernière édition par Robbyn J. Monroe. le Ven 21 Mai - 7:27:20, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

– parchemins : 1114
– copyright : barda & white rabbit.
– métier : photoreporter.


PENSINE
– âge RPG:
– ascendance:
– inventaire:

MessageSujet: Re: robbyn ▬ on air, off shore, out of control ! Dim 16 Mai - 22:57:43

    Bienvenue ! (:
    Vous êtes actuellement deux sur le rôle, à moins que l'autre joueuse demande sa suppression définitive, donc évidemment ça se joue à la plus rapide. (; En attendant, le début est attachant, j'espère voir rapidement la suite. Bon courage ! <3 (Si mon post te gêne, préviens-moi et je supprimerai !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: robbyn ▬ on air, off shore, out of control ! Ven 21 Mai - 6:13:52

    mercii beaucoup. g
    désolée si ma fiche n'a pas avancée cette semaine, mais je n'ai aucun moyen d'accéder à internet à l'internat, du moins pour mes affaires personnelles... j'me rattrape de-suite. (a)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: robbyn ▬ on air, off shore, out of control ! Ven 21 Mai - 7:30:46

    désolée du double post mais j'ai terminé. ♥
Revenir en haut Aller en bas

– parchemins : 1114
– copyright : barda & white rabbit.
– métier : photoreporter.


PENSINE
– âge RPG:
– ascendance:
– inventaire:

MessageSujet: Re: robbyn ▬ on air, off shore, out of control ! Ven 21 Mai - 10:04:13

    C'est tout parfait. Je valide. <3 Gryffon' of course.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: robbyn ▬ on air, off shore, out of control ! Ven 21 Mai - 10:06:57

    tròcouuuul ♥
    merci. dent
Revenir en haut Aller en bas

– parchemins : 1114
– copyright : barda & white rabbit.
– métier : photoreporter.


PENSINE
– âge RPG:
– ascendance:
– inventaire:

MessageSujet: Re: robbyn ▬ on air, off shore, out of control ! Ven 21 Mai - 10:09:15

    J'enlève le point de ton nom. (; Bon jeu ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: robbyn ▬ on air, off shore, out of control !

Revenir en haut Aller en bas

robbyn ▬ on air, off shore, out of control !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
waddiwasi. :: HAVE FUUUN =) :: corbeille; :: version one :: anciennes présentations. :: gryffondor-
Sauter vers: