AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ryann O'Griffin ♣ Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 2:52:21

    I ▬ VOS PAPIERS, S'IL VOUS PLAÎT

    Nom : O’Griffin
    Prénom : Ryann
    Date de naissance & âge : Né le 18 août 1998, sous le signe du Lion.
    Agé aujourd’hui de 15 ans.
    Type d'étude : En 5ème année. Les BUSEs arrivent.
    Lieu de naissance : Paimpont, Bretagne, France.
    Lieu de résidence : Tuam, Comté de Galway, Irlande.
    Ascendance : Sang-mêlé. Né d’un père Sang-mêlé et d’une mère Moldue.

    II ▬ ET TOI PETIT SORCIER, QUI ES-TU ?

    Caractère : Ryann, c’est un mélange d’Audace, de Courage, de Colère, de Fierté, de Détermination, d’Impatience. Mais c’est aussi un côté Extraverti, Impulsif, Têtu, Souriant, Protecteur.

    Ce garçon est une boule de nerfs qui ne passe pas inaperçu. Il ignore discrétion et calme. Il a toujours eu besoin de place pour exister, et en grandissant, il ne s’est pas assagi. Loin de là! Souvent au centre de l’attention, il se fait remarquer par son insolence, son attitude fière, son absence de complexes. Jeune homme extraverti, toujours le sourire aux lèvres. Il n’a aucun mal à aller vers les autres, prenant plaisir à rencontrer des gens, à se faire de nouveaux compagnons de route. Il a besoin d’être entouré, et se retrouverait bien en peine dans un endroit isolé, où règnent silence et sagesse. D’un naturel fonceur et audacieux, il est prêt à relever tous les défis qu’on lui soumet. Orgueilleux, il réagira au quart de tour à une quelconque provocation. Même si ça peut finir par lui desservir. Ce jeune homme a sa fierté d’Irlandais, et il n’est pas du genre à courber l’échine! Ce qui pose parfois problème. En effet, difficile pour lui de tolérer l’autorité d’un autre. Il se revendique comme un électron libre et indépendant, fier de prendre des décisions de son propre chef, reculant devant une hiérarchie qui le briderait trop. C’est un garçon fougueux, impulsif. Le genre de type qui agit trop souvent avant de réfléchir! Ses émotions sont décuplées, car prises sur le vif. Ses colères terribles font d’ailleurs peur à bien des gens, car ce jeune homme au sang chaud n’a pas assez de contrôle sur lui-même pour prendre du recul dans ses analyses et maîtriser ses gestes et ses paroles. Il vit à la minute, sans songer aux conséquences. Fondamentalement, c’est un battant. Déterminé, têtu, il n’abandonne jamais. Il se livre sans préciosité, jusqu’au bout. Ce qui fait de lui un très, très mauvais perdant. L’échec le plonge dans une sourde colère. Et avec cela, il refuse d’avoir tort, quitte à se cantonner sur ses positions, en admettant ses erreurs que très rarement (en se brûlant la gorge). Il faut ajouter que Ryann est un impatient : il ne supporte pas d’attendre, que ce soit une personne ou un événement à venir. Il n’apprécie pas non plus les gens trop longs à la détente. Il faut toujours que tout aille à son rythme, c'est-à-dire vite. Aussi a-t-il du mal à se concentrer longtemps sur la même tâche. Quelque chose qui doit lui prendre des heures va vite l’énerver (c’est le cas notamment des devoirs à rendre…). Ce qui ne fait pas de lui un brillant élève. Il s’en tire juste, mais il le doit notamment à ses excellents résultats en Métamorphose.
    C’est donc un garçon qui se donne sans commune mesure. Jamais à court d’idées saugrenues pour faire tourner certaines personnes en bourrique, qui ne tient pas en place (on a cru dans son enfance que c’était un hyperactif, mais c’est seulement quelqu’un qui a besoin de se dépenser sans compter), qui est un très bon vivant. Son caractère brut et plein est en général apprécié, et Ryann ne manque pas de gens avec qui partager de bons moments. La plupart du temps, on aime son sourire franc et son côté solide, qui font de lui quelqu’un sur qui on peut se reposer. Et l’épaule qu’il est devenu pour bien des gens l’a poussé à se montrer protecteur envers ses amis les plus chers. Mais cet aspect roc ne fait pas de lui une personne de confiance à tous points de vue. Il est trop indépendant pour se laisser attacher sans réagir, et préfèrera parfois décevoir plutôt que de rester museler. Un garçon qui ne s’engage que pour lui-même. Trop d’énergie pour tenir d’autres engagements.

    Physique : Décrire Ryann, c’est une tâche complexe car il faut réussir à se détacher de ce don qu’il a depuis la naissance. Il faut donc faire la part des choses : le Ryann de d’habitude, face au Ryann plaisantin…

    C’est un garçon plutôt séduisant, et il le sait. Il a la côte auprès de la gente féminine, et s’en amuse assez souvent. Assez grand pour son âge, avec un corps musclé et finement dessiné, grâce au sport qu’il pratique tous les jours. Il apparaît comme quelqu’un de solide, de rassurant. Si l’on s’attarde sur son visage, on remarque avec plaisir des traits joliment faits, qui tempèrent son allure par une touche de douceur, de tendresse. Un regard sombre, profond, troublant. Un nez tout ce qu’il y a de plus banal. Des lèvres pulpeuses, qui attirent les tendres baisers avec aisance. Un sourire charmeur, enjôleur… Des cheveux bruns qui s’échappent un peu dans tous les sens, d’une longueur qui laisse suspicieux les amateurs de coiffeur, qui donnent un air détaché et décontracté au jeune homme. Celui qui se donne un genre non-soigné, avec une barbe naissante de deux jours.
    Un détail ne plairait pas à la demoiselle qu’il s’est mis en tête d’ajouter à son tableau? C’est là que son don entre en jeu. Il en use et en abuse, changer tantôt la couleur de ses yeux, affinant ses traits, modifier ses cheveux. Toujours lui sans être vraiment lui. Mais il ne faut pas croire qu’il s’amuse comme un Métamorphomage aguerri. Trop d’émotions lui font perdre un contrôle relatif. Nous verrons parfois un Ryann aux cheveux rouges, dans les moments de rage ou d’excitation intense, une tendance au vert quand le jeune homme n’est pas très en forme, un passage vers le violet lors de frayeurs immenses (ce qui arrive rarement, non pardon, jamais), et un bleu incroyablement profond lorsqu’il est en proie à des vagues de tristesse.

    Ce beau garçon a une allure fière et insolente. On pourrait le croire hautain. On aurait tout faux. Il fait juste partie de ces gens qui semblent avoir une aura, une présence qui s’impose d’elle-même. Se faisant remarqué où qu’il aille, et y prenant goût, le jeune homme ne sait pas raser les murs. Il met tant d’énergie dans tout ce qu’il entreprend qu’il lui est devenu impossible de passer inaperçu. Seul son don lui offre cette possibilité, mais il ne s’en sert pas. Il se moque d’être remarqué, regardé, tantôt envié, tantôt détesté. Il vit, et cela lui convient parfaitement.
    Quelques petites manies de Ryann? Il a tendance à marcher vite, donnant toujours l’impression d’être pressé. C’est seulement qu’il ne sait pas vivre doucement. Il a quelques manières de ses parents… Lorsqu’il est tendu, il se frotte la nuque, à l’image de son père. Lorsqu’il est inquiet, il se mordille la lèvre, tout comme sa mère. Pour montrer son impatience, il tapote du pied. Ou il fait claquer sa langue. Quand il réfléchit intensément, il a besoin d’avoir quelque chose dans les mains, pour s’occuper les doigts. En période d’examens, seul un chewing-gum peut calmer ses nerfs plus à vif que d’ordinaire.

    Baguette magique : Bois d’if rigide, 24.8cm, ventricule droit de dragon.
    Idéale pour la métamorphose.

    Ses goûts : Ryann est un garçon qui ne fait pas dans la demi-mesure. Soit il aime, soit il n’aime pas. Chez lui, le peut-être n’existe pas.

    Ce qu’il aime? Ryann fait partie de ces gens qui ont sans cesse besoin de bouger. Il adore le sport. Sous toutes ses formes! Du moins, il adore faire du sport! Il n’est pas de ceux qui regardent, cela lui demanderait trop d’efforts. Il veut être actif! Et pas question de décrocher autre chose qu’une victoire! Alors, que ce soit Quidditch ou Football, si Ryann se lance, ce sera pour gagner. Ce garçon aime aussi écouter de la musique, mais attention. Il écoute de la musique, très fort… Bonjour les tympans, après… Tous les genres lui vont, il n’est pas difficile. Il a quand même une préférence pour deux groupes Moldus que sa mère écoutait quand il était petit : Muse et Nickelback. Une de ses petites manies, c’est de se lever aux aurores pour aller courir en écoutant des chansons entraînantes. Ryann est un bon vivant, et donc il apprécie la bonne cuisine (il est servi entre sa maman et Poudlard!). Il a une large préférence pour les plats salés. Et un faible pour les galettes bretonnes de sa mère…
    Au-delà de ça, il apprécie bien des choses dans ce que la vie nous offre : séduire les jolies filles, chanter sous la douche (et il se débrouille pas mal!), griffonner sur un parchemin, faire des blagues à ses amis, voir ses professeurs tourner en bourrique, lire du Harlan Coben (un auteur de polars Moldu que lui a fait découvrir sa mère), courir sous la pluie, faire des nuits blanches, se transformer grâce à son don, relever tous les défis, être entouré…

    Ce qu’il n’aime pas? Et bien, d’abord et avant tout, la solitude. Ryann a un besoin continuel de voir du monde. Il ne supporterait d’être enfermé dans une pièce vide, avec personne pour discuter. Il déteste par-dessus tout que l’on se moque de lui ou de ses amis. D’ailleurs, il est parfois pris d’un esprit vengeur dans de telles situations, qui font amèrement regretter au moqueur sa moquerie, et aux gens de sa maison que Ryann soit si turbulent et leur fasse perdre des points bêtement… Il ne supporte pas l’inactivité. Rester assis sur une chaise pendant des heures? Très difficile pour lui! Passer son temps libre à la Bibliothèque? Un vrai cauchemar! Non, Ryann a besoin du grand air, d’espace, de pouvoir se délier les jambes à n’importe quel moment. On imagine donc sans trop se tromper qu’il a du mal avec les cours. Il les trouve, pour la majorité, barbants et sans intérêt… De quoi ravir le corps enseignant! Il n’y a que la Métamorphose pour rattraper ses frasques scolaires.
    Pour aller plus loin, Ryann n’aime pas spécialement qu’on le contredise, refuse d’avoir tort. Il n’apprécie pas qu’une demoiselle le rejette (mais fort heureusement, c’est plus souvent lui qui joue ce rôle… bourreau des cœurs…). Il déteste devoir manger de la salade (ce n’est pas un lapin!), être interrogé en cours, être l’objet de rumeurs déplacées, son manque de contrôle quant à ses colères démesurées, marcher dans la neige, boire du café…

    III ▬ T'ES CHOU, PARLE-MOI DE TON AVANT ET DE TON MAINTENANT

    Alban O’Griffin. Sorcier né d’une union de Sangs-Mêlés, Irlandais de pure souche. Cet homme apprécié a grandi dans la Magie, a été à Poudlard dans la noble maison des Gryffondor, et siège depuis la fin de ses études au Magenmagot, la grande cour de justice magique.
    Anaïs Devène, mariée O’Griffin. Née-Moldue, descendante d’une Cracmol qui désirait perpétuer ses connaissances magiques au cours des générations. Un échec, puisque Anaïs grandit dans sa Bretagne natale, bercée par ce qu’elle crut des légendes, de belles histoires. Elle devint, à la fin de ses études, une avocate brillante.

    Une rencontre due au hasard. Anaïs marche dans une forêt, que l’on connaît sous le nom de Brocéliande, quand un homme la voit. Il la trouve séduisante. Il l’aborde. D’abord méfiante, la jeune femme est vite charmée par ce type dont elle ignore tout. Il la fait rire. Elle le fait sourire. Des regards qui traînent… Il travaille pour la Justice? Elle aussi! Quelle coïncidence! Mais en est-ce vraiment une?
    Alban s’était rendu en France, en Bretagne, afin de réaliser une enquête en dehors de la juridiction du Magenmagot, sous couverture. Au cours de son instruction, il tombe plusieurs fois sur le nom des Devène. Et finit par rencontrer le dernier membre de cette famille: Anaïs.
    Après quelques semaines passées ensemble, le jeune O’Griffin doit bien reconnaître qu’elle ignore tout de ses origines. Et de ce qu’il peut bien être. Anaïs ne peut donc nullement aider le Magenmagot dans cette affaire. Il doit rentrer. Mais pris au jeu de cette rencontre, il tombe amoureux. Elle l’est depuis les premiers instants.
    Pour la garder, il demande à être détaché au service judiciaire magique français pour quelque temps. Le Magenmagot accepte, non sans quelques protestations. Et à une condition: que cela ne dure qu’un an. Alban est pris au piège de son histoire avec elle. Et de son identité. Cependant, il repousse chaque fois le moment où il lui annoncera la vérité sur lui, sur elle et ses ancêtres.

    Vient le jour où Anaïs l’attend dans leur petite maison, la mine inquiète, l’air fébrile. Elle se mordille la lèvre, comme elle fait lorsqu’elle craint sa réaction. Alban se croit découvert. Il réfléchit à vive allure à comment sauver la situation, quand il entend les mots de celle qu’il aime. Enfin, il n’en retient qu’un entre tous « papa ».
    Anaïs est enceinte! Alban profite de l’occasion pour épouser cette femme qui le rend fou, comme un cran de sûreté dans une relation fondée sur un mensonge. Il se dit qu’il a encore le temps. L’enfant peut très bien être un Moldu. Et même s’il venait à être sorcier, ses pouvoirs ne se dévoileront que dans plusieurs années. Il lui faut seulement trouver une raison de faire quitter à Anaïs sa Bretagne. Seulement ça…

    Le 18 août 1998, à 8 heures du matin, un bébé pousse son premier cri dans la maison des O’Griffin, à Paimpont, à l’orée de Brocéliande. La joie emplit le cœur des jeunes parents. C’est un garçon. Un magnifique garçon, qui a déjà une petite touffe de cheveux bruns sur le crâne! Tellement beau… Ils le baptisent Ryann. A ce moment, Alban est sur le point de tout avouer à sa femme. Mais quelque chose le retient. La peur de briser cette béatitude dans laquelle ils sont plongés… Il se tait.
    Ce n’est que quelques heures plus tard qu’Alban se voit confronté à un événement aussi incroyable qu’inattendu. En couchant le petit dans son berceau, celui-ci se met à pleurer à gorge déployée. Jusque là, rien de bien étrange. Mais dans la tristesse profonde de ce nourrisson, un talent insoupçonnable se dévoile… La petite touffe brune devient bleue. D’un bleu roi extrêmement voyant. C’est un choc pour le père qui met plusieurs minutes à réaliser ce qu’il a sous les yeux. Ses connaissances mettent un nom sur ce don qu’il découvre : son fils est un Métamorphomage. Don qui apparaît dès la naissance. Don qui se transmet en général par le Sang. Et le chaos dans lequel Alban est plongé finit par trouver une issue: parmi les ancêtres d’Anaïs, on retrouve ce don à plusieurs reprises. Un talent étonnant qui prend sa source dans l’univers magique de Brocéliande.
    Alban n’a plus le choix. Il doit tout dire à celle qu’il aime, avant que son fils ne le fasse autrement qu’avec des mots. En rejoignant la belle Anaïs dans leur petit salon, il se gratte la nuque. La jeune femme le connaît assez pour deviner la tension qui le gagne. Aussitôt, elle est inquiète, et se mordille la lèvre. L’homme qu’elle aime avec tendresse et passion s’assoit face à elle. Et lui livre ce qu’il a sur le cœur depuis leur première rencontre…
    Après plusieurs jours de cris, de larmes, de bruits de casse, les époux O’Griffin font leurs bagages pour l’Irlande. Quelque chose semble s’être brisé entre eux. Alban a toujours un voile de tristesse devant les yeux quand il regarde sa femme. Anaïs semble en proie à une violente colère chaque fois qu’elle pense à ce nouveau monde dans lequel il l’entraîne. Ainsi donc, chaque fois que le petit Ryann fait preuve de son talent de caméléon…

    Les choses finissent par se tasser… Anaïs a accepté la vie et l’identité de son mari, ainsi que celle de son fils. Elle a recommencé une nouvelle vie à Tuam. Un cabinet réputé de Galway l’a engagée rapidement, et elle est désormais l’une des associées. Pour tous leurs voisins, les O’Griffin sont une famille sympathique, aimable, serviable, mais qui reste discrète. Pas de grands bavards. Et personne n’a jamais vu leur fils. Difficile en même temps pour le couple de laisser aller librement Ryann, qui n’a absolument aucun contrôle sur son don de Métamorphomage…
    Ryann a donc grandi loin des regards moldus. Mais il n’a pas passé son enfance enfermée dans une maison pavillonnaire non plus! Il a eu l’occasion de découvrir le monde magique très tôt. D’abord parce qu’il a fallu lui expliquer ce don qu’il avait de changer d’apparence. Don qu’il avait du mal à comprendre et à maîtriser. Pendant longtemps, il n’y avait que son cuir chevelu pour se transformer, de toutes les couleurs imaginables, s’adaptant à son humeur entière. On voyait d’ailleurs plus souvent le garçon avec des cheveux d’un rouge vif, signe de colère ou d’excitation, qu’avec les cheveux verdâtres qu’il peut avoir lorsqu’il est malade. Il parvint ensuite à modifier la couleur de ses yeux, et quelques détails sur son visage. Ce n’était jamais très différent, et cela lui demandait toujours beaucoup d’énergie! Pendant des années, son père lui fit rencontrer quelques talentueux sorciers en Métamorphose, afin qu’ils l’aident à cerner ce talent qu’il avait. Mais ils ne pouvaient qu’expliquer. Il apprendrait par lui-même à contrôler ce pouvoir. Ryann se demandait souvent pourquoi son père n’était pas capable de changer de couleur de cheveux sans utiliser sa baguette magique!
    « Papa, c’est facile!… Arrête de tricher! Moi j’ai pas de baguette! » (Ryann, 5 ans)

    En grandissant, Ryann eut aussi à comprendre pourquoi sa mère n’avait pas de pouvoir. Elle n’avait même pas de baguette magique! Et ça, c’était vraiment bizarre. Les voisins, eux, c’était normal! Après tout, ils étaient Moldus. Mais sa mère, elle ne pouvait pas être à la fois Moldue et lui avoir transmis son pouvoir de Métamorphomage. Mais finalement, les enfants sont vifs d’esprit et parviennent à admettre des choses improbables et compliquées. Tant que ses parents étaient là, qu’ils l’aimaient, et que lui les aimait aussi, il n’avait pas besoin de rendre la vie difficile. C’était simple au fond, une famille!

    Un jour, Alban prit la décision d’emmener son fils avec lui au Ministère de la Magie. Il voulait confronter Ryann à cet univers. Lui présenter des gens. Lui montrer l’endroit dans lequel il travaillait. S’il avait craint que son fils se trouve mal à l’aise, il fut vite détrompé. Le petit garçon semblait au contraire dans son élément. Il était époustouflé par l’endroit!
    « C’est grand! Trop bien pour jouer! » (Ryann, 7 ans)
    Cette réflexion tira quelques rires alentours. Ryann ne voyait absolument pas ce que cela avait de drôle! L’endroit n’était pour lui qu’un immense terrain de jeu, et il comprenait que son père veuille y rester toute la journée, jusque tard le soir parfois. Lui en aurait fait autant! D’ailleurs, il décida rapidement de fausser compagnie au paternel. Alban ne fut pas surpris de voir son fils disparaître tandis que lui prenait l’ascenseur pour descendre au Magenmagot. Ce gamin avait toujours été un peu turbulent, et son âme d’aventurier était seul maître à bord. Son père ne pouvait qu’espérer qu’il se tienne tranquille pendant cette longue journée qui s’annonçait!

    Espoir vain.
    Ryann s’était mis en tête de découvrir absolument tous les recoins de ce grand édifice. Et il n’allait pas s’en priver! Même si ce gros bonhomme voulait qu’il fasse attention (comment aurait-il pu savoir que le gros bonhomme en question n’était autre que le Ministre de la Magie en personne…), il n’allait quand même pas lui obéir! Petit et agile, peu de gens firent attention quand il se faufila dans l’ascenseur magique pour visiter les différents étages. Les sorciers étaient trop concentrés sur les tâches qu’ils avaient à remplir pour se rendre compte qu’une petite boule de nerfs était en train de se promener librement. Heureusement pour Ryann, il ne se retrouva pas dans les labyrinthes du Ministère. Il atterrit à l’étage du Service des détournements de l’artisanat moldu. Tout aurait pu se passer sans encombre, et personne ne se serait souvenu du passage de Ryann O’Griffin au Ministère de la Magie. Oui, ça aurait pu se passer ainsi… Mais on se doute bien que ça n’aurait eu aucun intérêt pour l’Histoire du jeune garçon.
    Et l’intérêt de cette anecdote, c’est qu’elle se passe le jour même où Ryann découvrit ses pouvoirs de sorcier. Grâce à une théière ensorcelée par un vieux fou du Yorkshire… Que faire quand une théière furieuse vous fonce dessus avec l’intention très nette de vous ébouillanter (imaginez le traumatisme pour les Moldus qui ont vécu pareil événement!)? Ryann vira au violet, et pas seulement du point de vue capillaire cette fois-ci… Le garçon était entièrement violet, conséquence d’une frayeur terrible qui décupla la force de son don. Si cette couleur ne dura qu’un instant pour se concentrer finalement sur ses cheveux uniquement, son cri attira les quelques employés alentours. Par la même occasion, son cri brisa la théière en mille morceaux. Et après la panique, vint la stupéfaction. Que s’était-il passé? Pourquoi la théière avait-elle explosé? Et pourquoi tous les adultes étaient en train de rigoler? Ryann n’y comprenait rien… Jusqu’à ce que quelqu’un glisse un « joli boum, petit! ». Joli boum? C’était LUI qui avait fait exploser l’objet enragé? Impossible…
    « Ce n’est pas ma faute! J’ai même pas de pouvoir d’abord! » (Ryann, 7 ans)
    Son exclamation presque indignée provoqua de nouveaux rires. Décidément, ce gosse était une attraction vivante! Et beaucoup furent heureux d’avoir assisté à la découverte des pouvoirs de ce phénomène!

    Les années passèrent. Ryann était désormais la plus grande fierté de son père! Le fiston avait dévoilé ses pouvoirs! Il allait devenir un grand sorcier, à n’en pas douter! Anaïs aussi était heureuse de voir son fils raconter encore et encore les circonstances du premier usage qu’il avait fait de ses pouvoirs. Mais il y avait aussi une touche de mélancolie sur le visage de cette belle femme. Elle voyait chaque jour son fils s’éloigner un peu d’elle, se rapprocher de ce père avec lequel il avait tant à partager. C’était difficile pour elle d’être la seule Moldue de la famille. Et parfois, elle en voulait à Alban. Parce qu’il lui avait menti. Parce qu’il avait eu la chance d’avoir des pouvoirs, quand elle avait perdu l’héritage des siens… Elle se sentait plus Cracmol que Moldue. Lésée, en fait… Mais malgré tout, elle continuait de donner tout son amour au sien, luttant contre cette pointe de jalousie qui faisait son bout de chemin. Gardant sa rancœur enfouie.

    « Maman, y a un hibou qui s’est éclaté contre la fenêtre! » (Ryann, presque 11 ans)
    Si Anaïs leva les yeux au ciel en entendant pareille absurdité, Ryann se précipita dehors pour voir le hibou, sonné, se relever de ce choc. Le garçon était en train de s’esclaffer, mais il s’arrêta bien vite quand l’oiseau de nuit s’approcha pour le pincer. C’est devant un bonhomme ronchon qu’Anaïs se trouva quand elle sortit rejoindre son fils. Le hibou attendait d’un air ostensiblement dédaigneux qu’on le déleste de sa lettre pour repartir. Ce que fit Anaïs, intriguée. En lisant le nom sur l’enveloppe, elle remarqua que le courrier était adressé à son fils, et non à son mari comme elle l’avait d’abord cru. En entendant cela, Ryann arracha l’enveloppe des mains de sa mère, la déchira, et attrapa le parchemin qui était à l’intérieur. En lisant, ses yeux s’écarquillèrent avant qu’un immense sourire fende sa bouche.
    « Maman, c’est Poudlard! » (Ryann, presque 11 ans)
    Sa mère eut un petit sourire. Elle savait que son fils attendait avec impatience de recevoir cette lettre! Et il n’était pas le seul d’ailleurs, puisqu’Alban rentrait tous les soirs en interrogeant tout le monde. Enfin, elle était arrivée. Ryann lâcha le papier et se précipita dans la maison. Anaïs rattrapa la feuille au vol et rentra à son tour, d’un pas plus tranquille. Son fils était déjà en train de chercher tout ce qu’il pensait emmener à l’école. On aurait dit qu’une tornade était passée dans le salon! Il n’y avait plus qu’à espérer qu’aucun voisin n’ait été témoin de la scène…

    Chemin de Traverse. Endroit merveilleux pour un jeune sorcier en partance pour Poudlard! Alban était obligé de suivre son fils de près s’il ne voulait pas le perdre dans une boutique. Le petit garçon, curieux de cet univers dans lequel il allait enfin pénétrer pleinement, courait presque le long de la rue pavée, bousculant tout le monde au passage. Son père était obligé de s’excuser toutes les deux minutes, d’un air gêné, avant de se jeter dans le chemin déblayé par son diable de fils. Il parvint tout de même à lui mettre la main dessus pour l’emmener dans le magasin incontournable pour tout sorcier débutant : Chez Ollivander. En entrant, Alban eut le bon réflexe de rattraper Ryann par le col avant que celui-ci ne transforme la sombre boutique en chantier de ruines. Il expliqua au jeune Ollivander ce pour quoi ils étaient venus. Il s’étonna que le vendeur connaisse la composition de sa propre baguette, étant donné que c’était le vieil Ollivander qui la lui avait trouvée, il y a de ça quelques années… Les fabricants de baguettes magiques avaient décidément bien des secrets…
    Ryann fit quelques essais désastreux avant que sa baguette ne le choisisse… Une jolie baguette, bois d’if rigide, d’une taille raisonnable. Son cœur explosa de joie, quand ses cheveux virèrent au rouge vif. Pas de doute à avoir : le fils O’Griffin était aux anges!

    Après un trajet à bord du Poudlard Express beaucoup trop long à son goût, bien qu’il se soit déjà fait quelques copains, Ryann fut ravi de pouvoir courir sur le quai de la gare. Enchantement qui ne dura que peu de temps, puisqu’il fut aussitôt conduit vers les barques, avec tous les premières années. Des barques? Ils allaient traverser le lac?
    « Bah pourquoi on prend pas les calèches, nous aussi? » (Ryann, 11 ans)
    Question à laquelle il n’obtint pour réponse qu’un rire gras. Tant pis. Si Ryann était intrigué de voyager sur l’eau, son enthousiasme fut vite rabroué. Il devait rester assis, sans bouger, sous peine de faire tanguer la barque et d’entraîner ses camarades avec lui dans les profondeurs du lac. Menace à laquelle il ne put répondre qu’un « même pas peur! » provocateur. Ses nouveaux copains le prièrent tout de même de se tenir tranquille. Eux n’avaient pas spécialement envie de se retrouver trempés pour la cérémonie de répartition.

    La cérémonie de répartition! Son père lui avait déjà raconté en quoi elle consistait. On allait lui mettre un vieux chapeau ringard sur la tête. Quelqu’un allait faire parler le chapeau, qui prononcerait le nom de l’une des quatre maisons de Poudlard. La maison dans laquelle il serait envoyé deviendrait comme une seconde famille.
    Impatient, Ryann sautillait presque sur place tandis que le professeur appelait chaque élève, l’un après l’autre. Pendant les premières répartitions, il ne put que constater que ce vieux chapeau était tout sauf ringard. Vieux, très vieux même, mais avec quelque chose d’impressionnant tout de même. Tout le monde l’appelait le Choixpeau Magique. En y réfléchissant bien, il se souvint que son père avait effectivement employé ce nom-là.
    Quand son nom fut prononcé à haute voix, le garçon se précipita sur le tabouret, manquant de le faire tomber. Sous le regard réprobateur du professeur, il s’assit en silence, se forçant à ne pas se tortiller dans tous les sens. Très difficile. Et lorsque le Choixpeau prononça le nom de sa maison, il ne put retenir un sursaut. Guettant la réaction du professeur, il tenta de faire profil bas en rejoignant la table qui applaudissait à tout rompre leur nouveau membre. Mais ses cheveux le trahirent. Et le professeur de Métamorphose eut un petit regard surpris en constatant qu'un Métamorphomage avait rejoint les rangs de Poudlard.

    Ces quatre premières années à Poudlard furent brillantes par toutes les possibilités qu’elles offraient à Ryann de se défouler, de s’épanouir, de se dépenser sans compter. Le petit garçon devint un adolescent heureux. Il avait tout ce qu’il aurait pu espérer avoir : des parents aimants, des amis sincères et fidèles, des journées palpitantes, des demoiselles séduisantes, des défis à relever en pagaille! Même ces cours qu’il trouvait barbants n’entachaient pas son bonheur de retrouver les bancs de l’école à chaque rentrée! Il fallait dire qu’il y avait les cours de Métamorphose pour compenser tout le reste. Une matière dans laquelle il se révélait extrêmement talentueux. D’abord parce que son don de Métamorphomage lui offrait un point de vue nouveau à chaque leçon. Ensuite parce que chaque leçon lui offrait un point de vue nouveau sur son don. Il avait grâce au professeur réussi à maîtriser une grande partie de ce pouvoir exceptionnel. Oh bien sûr, il lui arrivait encore aujourd’hui de voir ses cheveux virer au rouge cramoisi dans des excès de colère. Car son contrôle de lui-même était très approximatif. Il avait un caractère trop plein pour parvenir à une parfaite maîtrise de son don, qui passait d’abord par une parfaite maîtrise de lui. Mais il avait tout de même évolué, parvenant désormais à modifier totalement son apparence, au prix d’un effort coûteux.
    Au fil des années à Poudlard, il y avait également eu des éléments pour le canaliser. La boule d’énergie indomptable qu’il était en arrivant était désormais moins inflammable. Il parvenait à tenir toute une journée assis sur une chaise sans casser quelque chose. Toutefois, il lui restait difficile d’être attentif aux cours qui ne l’intéressaient pas… Il essayait cependant de faire semblant, afin de ne pas faire perdre de points à sa maison. Maison dans laquelle il avait pleinement trouvé ses marques d’ailleurs!
    Ses parents étaient fiers de l’homme qu’il était en train de devenir. Et peut-être doit-on avouer que sa mère espérait le voir se tempérer un peu… Pas de doute qu’elle comptait sur une charmante demoiselle pour cela, vu l’interrogatoire auquel il avait droit quand il rentrait à la maison, pour les vacances. Mais maintenant qu’il était plus grand, il analysait davantage le comportement de ses parents. Et toutes ces questions sur un éventuel amour, n’était-ce pas un moyen pour sa mère de combler le vide qui se creusait en elle, à mesure que son amour pour Alban s’amenuisait… ? Ryann n’était sûr de rien. Et jamais il n’aurait osé poser une telle question à sa mère. Mais il avait le sentiment que quelque chose la tracassait. La pointe de jalousie qui avait percé en elle il y a bien longtemps approchait-elle d’une victoire douloureuse? C’était une affaire entre ses parents. Mais nul doute que le fiston serait touché de plein fouet si un drame sentimental venait à se jouer…

    Aujourd’hui, Ryann entamait sa cinquième année. Il était étonnamment serein… Ses amis se demandaient s’il dressait cette façade pour ne pas dévoiler une inquiétude au sujet de ses BUSEs. Car autant le dire tout de suite, c’était loin d’être gagné pour ce jeune homme qui brillait par son insouciance et son insolence dans les cours les plus importants. La Métamorphose suffirait-elle à le sauver? Sûrement pas. Ce jeune homme avait intérêt à faire de sacrés efforts pour s’assurer un passage en sixième année!

    IV ▬ OH, C'EST QUI DERRIÈRE LA VITRE DE L'ÉCRAN ?

    Pseudonyme/Prénom : M.
    Âge : 20.
    Comment avez-vous trouvé le forum ? Par hasard.
    Comment le trouvez-vous ? J’aime assez beaucoup très bien !
    Mot de passe : Rictusempra.
    Un commentaire pour nous ? Je voudrais être métamorphomage. Les parties qui correspondent à ce don sont en italique, afin d’être supprimées facilement si vous n’êtes pas d’accord.
    Avatar : Eugen Bauder



Dernière édition par Ryann O'Griffin le Jeu 24 Juin - 7:43:58, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 4:12:15

Bienvenue. Euh.. Tu serais prêt à changer de célébrité ? :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 4:25:34

Oh... Eh bien... Oui, s'il le faut! Je risque de mettre un peu de temps à trouver quelqu'un d'autre par contre! Mais comme j'ai pas commencé la description physique, c'est bon :D

Edit: Voilà, changement d'avatar effectué ;)
Revenir en haut Aller en bas

– parchemins : 1114
– copyright : barda & white rabbit.
– métier : photoreporter.


PENSINE
– âge RPG:
– ascendance:
– inventaire:

MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 5:25:56

    Kevin est pris aussi :/ Mais un recensement va avoir lieu d'ici quelques jours, donc t'as sûrement des chances de le récupérer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 5:30:55

Ah mince... Désolé, mais la liste d'avatars pris n'est pas à jour alors, c'est compliqué de trouver... Je le laisse pour le moment, et je changerai quand j'aurai fini le reste, si ça vous convient :/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 5:33:57

Aaah, merci, t'es génial *___*

EDIT : Je suis Regina, au cas où ça paraitrait bizarre x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 5:39:54

Bah de rien, c'est normal ;)
Revenir en haut Aller en bas

– parchemins : 103
– copyright : © sulky © disturbing mind
– études : Coopération Magique Internationale
– année : 1ère année


PENSINE
– âge RPG:
– ascendance:
– inventaire:

MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 5:48:04


Désolée de t'embêter avec cette histoire d'avatar, c'est juste que Jules c'est mon chou, et que mon chou, ça devait être Jackson Rathbone. Désolée de cet élan... possessif, vraiment 16

Sinon BIENVENUE, bonne chance pour la rédaction de la fiche! :20:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 5:51:19

Merci! ^^

Et aucun problème! ;)
Je comprends tout à fait :)

Luke Grimes est dispo ou lui aussi, j'oublie? xD
Revenir en haut Aller en bas

– parchemins : 1114
– copyright : barda & white rabbit.
– métier : photoreporter.


PENSINE
– âge RPG:
– ascendance:
– inventaire:

MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 6:18:28

Luke est libre (: Enfin j'vais faire un tour, pour pas dire de bêtises trop vite. Mais à priori il est libre :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 7:00:22

Et voilà! Je pense avoir terminé ma fiche! dent

Edit: et je vais me pendre parce que Luke Grimes est pris aussi s (là, c'est ma faute, il est dans la liste des avatars)

Re-Edit: bon cette fois, je pense que c'est bon pour l'avatar! So: terminé!!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 9:19:33

    En même temps les membres m'aident pas, à pas poster dans la section pour les avatars >.>

    Bref sinon bienvenue petite boule d'énergie u
    Ecoute pour moi le talent de métamorphomage ne me gêne pas, je pense que tu es le seul à l'avoir demandé. Donc à moins qu'un autre admin n'intervienne, c'est oui! :D

    Et je t'envoie secoue ta crinière multicolore chez les Gryffondors!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé. Jeu 24 Juin - 9:24:46

Merciiiiiiiiii u
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ryann O'Griffin ♣ Terminé.

Revenir en haut Aller en bas

Ryann O'Griffin ♣ Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
waddiwasi. :: HAVE FUUUN =) :: corbeille; :: version one :: anciennes présentations. :: gryffondor-
Sauter vers: